@Tacos Zarate

Alors comme ça, il paraît que le Mexique a la côte dans nos assiettes ? A en croire Instagram, la star du moment, c’est le taco ! Cette petite galette de maïs généreusement garnie a rendu fou les américains, et s’invite désormais en France, aussi bien entre les mains des amateurs de street food qu’entre celles des plus grands chefs. Foodz mène l’enquête sur ce nouveau phénomène des tacos.

Un peu d’exotisme

Au Mexique, les tacos font office de religion : on les mange à toute heure, aussi bien en simple collation qu’en entrée ou en plat principal. C’est le symbole même de la convivialité et du partage, comme le prouve la publicité Old el paso (même si le principal personnage menace un membre de sa famille avec un couteau car il est sur son téléphone, mais c’est un détail). De plus, le taco a ce côté réconfortant, comme peut l’être un burger ou un bagel, qui en plus d’être bien gourmand, permet d’utiliser tous les restes du frigo. Que demander de plus ?

Autre avantage, et non des moindres : il est simple à faire et les recettes sont déclinables à l’infini. Qu’il soit au porc, au poulet, au bœuf, au poisson, 100 % végétarien ou avec de l’ananas, tout le monde pourra y trouver son compte, même le plus relou de vos amis en matière d’alimentation. Avec ses parfums de coriandre fraîche et ses garnitures parfaitement assaisonnées, les tacos offrent la sensation de voyage sous les papilles. Chez Foodz, on a très envie de s’offrir une excursion culinaire au Mexique, vous venez avec nous?

Une tendance confirmée

Et s’il y a bien une façon de constater l’ampleur du phénomène tacos, il suffit de vous rendre sur les réseaux sociaux : le hashtag #tacos recense actuellement près de 4 millions de publications, soit près de la moitié du #burger. Pareil sur Pinterest – mais si vous savez, ce fameux site où tu viens y chercher l’inspiration 5 minutes et tu te déconnectes 4 heures plus tard – où le taco est devenu le nouveau cliché fétiche des foodistas : les recherches sur le sujet ont augmenté de près de 78 %.

@Delish

Mais il n’y a pas que les aficionados de la comfort food qui craquent pour les tacos, les grands chefs aussi. Depuis 2 ans, les tables mexicaines gagnent du terrain à Paris, aussi bien dans des cantines gourmandes monoproduits que dans des adresses ultra chics. Et la tendance va bien plus loin que les frontières de l’hexagone : le chef espagnol José Andrès propose des recettes « comme à Mexico » sur la carte de son très réputé restaurant étoilé de Washington, Oyamel, alors que René Redzepi, chef du non moins célèbre Noma, a installé sa résidence gastronomique au Mexique. Le taco, nouvelle passion gastro ?

Où manger des tacos à Paris

Luz Verde

Si vous avez envie d’un taco ultra gourmand et gourmet, c’est chez Luz Verde qu’il faut aller. Cette adresse – où l’on peut déguster des tacos dans la joie et la bonne humeur – est tenue par Alexis Delassaux, ancien candidat de Top Chef remarqué pour ses associations de saveurs audacieuses et pour ses chaussettes avec un motif avocat. Son restaurant est à son image : original, pimenté et festif. Attention cependant : les réservations ne sont pas possibles le soir, et l’attente peut être longue…

Luz Verde : 24 rue Henry-Monnier, 75009 Paris

Distrito Francés

Distrito Francés est la définition parfaite de ce qu’est la cuisine fusion. Entendez par là que les chefs ont adapté les recettes aux palais français en s’inspirant des recettes traditionnelles. Et ce n’est pas pour nous déplaire, puisque les associations sont savoureuses. De ce fait, les burritos sont composés de nouilles frites plutôt que du riz. Quant aux tacos, ils sont proches des recettes originales, mais se cachent derrière des appellations aux noms rigolos…
Distrito Francés : 10 rue du Faubourg Saint-Martin, 75010 Paris

Candelaria

Candelaria, c’est l’adresse la plus typique de ce top, similaire aux taquerias mexicains. Dans cette petite adresse, on doit prendre son mal en patience pour déguster des tacos, mais ça en vaut la peine. Plus pimentés que chez les voisins, les tacons sont toujours extrêmement bien assaisonnés, avec des saveurs équilibrés : le poisson est frais et moelleux à souhait, la salade de cactus s’avère incroyable et on tuerait pour le confit de bœuf.

Candelaria : 52 rue de Saintonge, 75003, Paris

 

 

 

Mathilde Colleter

Il n'y a actuellement aucun commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.